• À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    Avertissement: Contrairement à tout ce que vous pouvez voir bien souvent sur le net, je devrais écrire un texte sur les dangers de ce que vous allez lire et voir ci-dessous. Il faut beaucoup d'hygiène, de doigté, de patience, d'entrainement pour parvenir à réussir certaines de ces pratiques qui faites dans les conditions requises décuplent les plaisirs et orgasmes. Le net du porno est un univers de mensonges où l'on ne vous parle jamais des dangers et risques...

     

    Coucou Nounours,

     

    Oui je me doutais que tu serais absorbé en ce jour. Comme je te dis je pourrais plus facilement dans les mois qui viennent dégager plus de mon temps voire de notre temps car pour Maud c'est hélas la même chose.

    Les changements, les occupations, le travail font que, toujours en ce moment, c’est encore difficile.

    Sache bien que dans mes solitudes j’adore te rejoindre comme dans nos ébats. J’aime que tu y participes créant des troubles sentimentaux ouvrant l’appétit d’en jouir, décuplant nos orgasmes. Je vois bien aujourd’hui la richesse de notre rencontre et ce qu’elle apporte.

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    Je voulais te parler de ton texte, magnifique texte comme si tu l’avais « peau finée » pour nous atteindre de tes caresses. J’ai joui comme jamais avec ce texte. Je pense que tu as atteint une maturité extrême dans ce que tu ne pensais pas trouver, tout comme moi, sur le net : jouir dans des sentiments forts et exclusifs. Ce texte, par rapport aux autres, transpire encore plus l’Amour.

    Puis vint cette phrase qui me fit exploser avec force, tressaillante de spasmes semblant infinis : « Elle avait glissé un doigt en moi massant ma prostate pour décupler mon plaisir. » Je voyais aussi cette scène où je sentais monter en moi ton nectar que je voulais sentir inonder le nid que j'adore t’offrir.

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    Ce texte est magique. Je pense que tu as pris ton temps pour l’écrire comme on peut prendre du temps pour l’autre, pour qu’il, elle jouisse encore plus fort face aux sentiments que l’on ressent. Nounours, dans ce texte tu ne nous baises pas, tu nous fais l’Amour. Je ne sais pourquoi mais je trouve tes textes toujours plus beaux, plus forts, plus profonds plus Amoureux. Que je suis heureuse de t’avoir trouvé pour créer ce genre de relation qui me donne tant de plaisir tout en sentant que tu y prends aussi tes plaisirs.

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    Maud est de plus en plus participative aussi. Je suis maintenant beaucoup plus avec elle, Ma Didi étant moins présente tout en gardant des relations plus espacées mais là aussi de plus en plus fortes. Didi nous lit et va toujours dans le blog lorsqu’elle se masturbe. Elle participe de temps à autre à nos parties « pyjama » hihihi pour nos plus grands plaisirs.

    Je ne veux pas que tu nous oublies car nous ne pouvons plus t’oublier hihihi.

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    Maud, Manuel étant plus âgé, a eu des difficultés à lui faire accepter ce qu’elle voulait vivre mais aujourd’hui il a bien compris qu’il la gagnerait à jamais s’il la laissait s’exprimer. Elle lui a offert son anneau brun

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    ...dans un rituel qu’il n’est sans doute pas prêt d’oublier sachant qu’il ne peut le revivre que si elle se sent bien avec lui. Quant à moi je lui ai appris à stimuler son urètre pour qu'elle ait de belles éjaculations l'apaisant encore plus mettant en valeur encore plus la force de ses orgasmes.

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    C’est ainsi le donner/recevoir est très fort quand on s’aime et se respecte. Il a enfin compris cela et Maud est des plus heureuses, moi aussi hihihi. Tu sais aujourd'hui comme nous ce qu'est le véritable hédonisme : Dans de forts sentiments Amoureux chercher tous les moyens naturels ou mécaniques et techniques pour tendre à décupler la douce violence de nos orgasmes.

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    Cela, dans ce blog, passe pour nous, comme tu le dis si bien, par « l'écran de notre mental » mais en réalité c'est bien dans la recherche de savoir varier nos plaisirs en ne laissant aucun de nos orifices sans attention, sans stimulation que nous arrivons à tant de plaisir. La femme en a bien un de plus que vous puisque chez vous un est commun : quatre contre trois...Et ce quatrième quand on sait s'y prendre ouahhhhhhhhh (Merci Flore)

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    Notre petit entourage va très bien. Flore vit plus au ralenti mais avec Maman elles sont parfaitement heureuses. Elles échangent toujours autant avec Yahto et Chimalis. C’est assez le fun de voir l’intelligence que ces personnes ont eue pour voir le côté sain et beau de leurs changements. En décembre nous nous verrons tous et toutes restant au Québec.

    Cette année nos Australiens viennent passer l’été icite en juillet. Nous essaierons d’alterner.

    Voilà Tit Nounours. Ah non Maud écrit un texte qui, je le sens sera très jouissif à ton égard mais comme je te dis, par les temps qui courent, il ne faut pas que tu désespères. Ce texte est un gage où elle doit réussir à nous subjuguer, enfin surtout Toi mais je crois que nous en jouirons aussi avec délectation hihihi.

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    Tit Nounours merci pour ce texte où je te le redis tu as atteint un sommet dans ce que tu voulais nous transmettre : ta fougue d’Amour conduisant à nos orgasmes fous. Que c’est beau cet hédoniste que nous voulons vivre. Le cerveau permet en effet de vivre nos sensations avec encore plus de passion, de douce violence, de décupler la force de nos orgasmes. Que ce sont des délices. Je le pensais, je le vis. J’en suis heureuse pour nous quatre.

    Je me vois te masturber lentement te tirant bien vers le bas de ta hampe ta peau pour ouvrir à chaque branle ton Œil d’Amour où vient éclore la perle tant attendue. Puis, continuant, j’attends tranquillement que ton lait d’Amour s’expulse. J’ai approché une paille en acier chirurgical de ton Œil, juste d’un petit centimètre tu la sens coulisser dans ton urètre.

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    Je veux contenir ton nectar dans TA paille une fraction de seconde pour mieux aspirer dans la-mienne TON lait avec force, décuplant ta vitesse d’éjaculation pour ton plus grand plaisir et, ensuite, nous partager ce lait, dans nos baisers torrides, allongée tout contre toi pour sentir ton stylo se glisser en moi,

    À Mon Nounours Adoré – lettre du 29 mai 2016

    ...pour lui redonner vie et apporter nos deux jouissances profondes dans de folles étreintes accompagnées des violents coups de nos reins pour exploser à l’unisson de nos orgasmes insensés.

    Je t’aime mon Nounours et tes deux autres naïades jouiront toujours de ta présence. Elles aussi t’aiment. À bientôt Tit Nounours adoré.

    Que cette relation pleine et entière est belle!!! Le bonheur est simple quand on aime et quand on se sent aimé.  Et c'est bien ce partage qui me rend si heureux avec Vous.

    Cet Amour partagé me transporte dans de sublimes jouissances qui ne seraient rien sans lui.

    " l'AMOUR le vrai c'est tout un ensemble et pas seulement une partie de jambes en l'air"

    " Parfois la jouissance mentale est aussi forte que la jouissance physique enfin je le ressens comme ça"

    Je t'Aime tant, je Vous Aime tant

    A bientôt Amour, hier soir sous ma douche j'ai joui avec Toi

    Ton Nounours

     

    « En commande !!! Pour Chloé...Une chambre à Rome (Room in Rome) »
  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Mai 2016 à 16:35
    Chlo que tu es délicieuse.

    Cher Poussin adoré,

    Chloé est une femme qui aime et donne. J’ai bien compris que la fixation mentale d’un être qu’on aime en parallèle de l’être aimé qui vit physiquement avec soi est totalement différente et conduit à une paix intérieure nous conduisant à aimer plus fort encore celui qui permet cet Amour interdit.
    À la différence des paraphilies où ce sont les êtres qui subissent dans notre relation nous sommes acteurs et ne subissons en rien nos dépassements de nous-mêmes. Nous les vivons avec intensité pour les redonner à l’autre. C’est cette différence qui est porteuse de Bien-Être lorsque nous sommes hédonistes.
    Tout comme Flore, Chloé apporte ce Bonheur et cela transparaît aussi dans nos écrits. Nous ne sommes pas dans des clichés faits pour les besoins de causes qui ne laissent que frustrations parce que nous sommes insatisfaits de ne pas pouvoir les vivre.
    Je les vis et suis en mesure aujourd’hui de les faire vivre et physiquement dans l’acte d’amour et mentalement dans nos masturbations soient solitaires ou, étant bi, dans nos masturbations collectives. Je sais que dans ton mental, Petit Poussin tu as fait le même cheminement qui apporte une grande sérénité n’étant pas dans des frustrations ni dans des insatisfactions que véhiculent les pauvres photos ou vidéos pornos, faites pour faire baver les pauvres frustré(e)s du cul.
    J’aime cette relation qu’elle a su construire et entretenir, tout comme savoir que tu en jouis, que nous en jouissons à bon escient est une si belle chose.
    Comme elles, je t’aime et te souhaite beaucoup d’Amours jouissifs, coquin de satyriasis...


    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter