• J'avais une envie folle de me masturber avec toi !

     

      

    Sur la surface froide de la table de ma chambre d'hôtel, j'étais chaude, ouverte, béante, ruisselante, frissonnante, totalement offerte à toi. Je voulais que tu me prennes, me fasses onduler, hurler, je voulais crier ton prénom...J'avais une envie folle de toi...

    J'avais une envie folle de me masturber avec toi !

    Non, tu ne peux savoir comme c'est délicieux en sa tête de se savoir attendue, aimée, désirée, de ressentir entre ses cuisses un toc-toc de deux tac-tac qui veulent jouer, venir cogner sur mon entre cuisse chaud et humide qu'un homme prévenant attentionné aimant amant ouvre sans faillir pour y venir déposer sa semence onctueuse, chaude salée sucrée par de douces giclées s'échouant sur mes parois, me donnant mes délicieux orgasmes solitaires. J'étais en déplacement et, seule dans ma chambre, j’ai eu envie de Toi merveilleux Amour…

    J'avais une envie folle de me masturber avec toi !

    Je me suis masturbée comme bien des nuits sur des tounes de notre blog relisant tes textes qui m’enivrent. Les pulpes de mon index et de mon majeur ont écarté délicatement mes draperies d'où, folle de désir, un petit ruisseau coulait en direction de ce que tu aimes que je t'offre ma petite rondelle brune que j'avais parée d'un joli bijou pour qu'elle te plaise encore plus. Puis mes deux doigts s'enfonçant c'était comme ta plume de douceur qui entrait en moi, écarquillant le rideau de tes plaisirs.

    J'avais une envie folle de me masturber avec toi !

    Tu vins au plus profond comme pour être sûr de bien t'attacher à moi. Tu tapais doucement mon cervix et je me suis fait aller et venir tendrement sentant les caresses de tes mots sur tout mon corps. D'une main, tu empoignais fermement mes seins

    J'avais une envie folle de me masturber avec toi !

    comme pour me montrer que tu voulais t'accrocher à mon Amour. Tu vins prendre TON bourgeon qui t'affole tant et tant. Je le roulais pour toi,

    J'avais une envie folle de me masturber avec toi !

    TU le roulais pour moi, le caressais, le pinçais jouais avec car tu es fou de ce jouet. Je te sentais en moi, je t'appartenais. Je goûtais à tous tes savants délices. Je me sentais légère, sûre d'exploser quand je le désirerai n'en pouvant plus de rêver, de te voir, de te sentir, de t'entendre, de t'imaginer. Nos respirations suivies de nos silences écrivaient la partition de notre ivresse, de nos envies: JOUIR. Tu accélérais. Je te voulais de plus en plus et je me surpris à crier CHRISSSSSSSSSSSSSSSSS Je jouissais merveilleux moment qui conduit à l'extase suprême. Je me faisais aller en voulant encore plus. Je m'imaginais me désaccoupler et, relevant mes cuisses sur mon torse, j’ôtais ma parure pour y enfiler ton sexe, te donner ton cadeau car tu m'avais donné le mien. J’enfilais mon gode vibrant gonflant et je masturbais en même temps mon bourgeon jusqu'à ce qu'il puisse faire exploser ma tête avant de revenir sur terre repue, libérée de tensions immenses pour un homme qui sait me parler. Je t'aime Chris.

     

    Ta Chlo heureuse de jouir en tes bras et tes cuisses.

    « I Know.....Lorsque le soleil dit bonjour à la lune… »
  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Octobre 2013 à 10:18
    Merci pour ce partage :)
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter